Vitamines : quels rôles, quelles doses ?

Vitamines : quels rôles, quelles doses ?

Le cours des vitamines vient de subir de fortes augmentations et cela peut parfois encourager les éleveurs à en réduire les doses ou à les supprimer complètement de l'alimentation de leurs troupeaux. Avant de modifier les apports en vitamines, il est important de bien connaître leurs rôles et les risques découlants d'un mauvais dosage.

La vitamine A

C'est la plus importante des vitamines, on la retrouve dans les fourrages verts (le Béta-carotène est un précurseur) mais elle disparaît dans les fourrages conservés (comme le foin ou l'ensilage), dans les grains ainsi que dans les tourteaux. Car durant le stockage, elle se dégrade, mais aussi lors de l'ensilage ou encore de la dessication.

Les fonctions de la vitamines A bien connues :
- Protection de l'intégralité des épithéliums et des tissus
- Soutien du système immunitaire
- Soutien des tissus de croissance ainsi que de développement
- Maintien de la vision

et les effets de ses carences aussi :
- Altération de la vision 
- Manque de croissance
- Perturbations des reproductions
- Fragilité des muqueuses (donc diarrhées et pneumonies)

La Vitamine A doit être apportée à une dose de 100 000 UI par vache adulte par jour pour répondre aux besoins moyens.

La Vitamine D

Elle régule la métabolisation du calcium et du phosphore sanguin tout en ayant un rôle sur l'immunité.
Les carences en vitamines D peuvent se manifester de plusieurs manières :
- Diminution des performances
- Hypocalcémie (possibles fractures)
- Perturbations de la reproduction (morts nés ou faibles)
- Rachitisme chez les jeunes animaux

La vitamine D doit être apportés à une dose de 20 000 UI par vache adulte par jour pour répondre aux besoins moyens.

La Vitamine E

Cette vitamine a pour principale fonction d'être un anti-oxydant en association avec le sélénium. Comme la vitamine A, la vitamine D se retrouve dans les fourrages verts mais pas dans les fourrages conservés, les grains et les tourteaux. Elle reste essentielle pour :
- Le fonctionnement des systèmes nerveux et immunitaires
- La circulation sanguine et lymphatique
- Le fonctionnement des muscles
Le manque de Vitamine E provoque par exemple l'augmentation du nombre d'infections mammaires et de leur durée.
- La reproduction : évite les troubles de fertilité, diminue les rétentions placentaires

Les recommandations minimum sont de 250 UI par jour pour les vaches peu productrices et 500 UI pour les vaches hautes productrices.

Ni trop, ni trop peu

Les vitamines sont donc primordiales dans l'alimentation des bovins quelques soient leurs stades physiologiques. Il ne faut pas les éliminer complètement mais rien ne sert non plus d'en abuser. Par exemple il n'est pas nécessaire de surdoser la vitamine E, elle remplira toutes ses fonctions avec des taux raisonnables : 1500 mg/kg est déjà un bon niveau de vitamine dans un minéral, rien ne prouve que pousser jusqu'à 2000 mg/kg permettrait d'obtenir de meilleurs résultats.

Les minéraux NutriAccess sont fabriqués à l'usine de Carnoët avec la plus grande rigueur et dans le plus grand respect des doses utiles à vos troupeaux. Ni trop, ni trop peu, la gamme de minéraux FarmAccess répondra à vos attentes et à celles de vos vaches.